Actualités

Les argiles

Savoir-faire traditionnel, l’artisan, briquetier, tuilier, céramiste ou potier, façonne la terre devenue plastique car pétrie d'eau. Boue, glaise, limon ou terre, autant de noms communs pour cette matière malléable qu'est l'argile !

Le terme d'argile correspond à la fois à une famille minérale et à une roche quand celle-ci est principalement composée de minéraux argileux. Une argilite, désigne une argile qui a subi une induration – diagenèse* -  par tassement et perte d’eau.

Nature et propriétés des argiles

Sèche, l'argile est rigide mais tendre et friable. L'ongle la raye et l'effrite facilement. Elle est pulvérulente. Cette poussière qui constitue la roche est identifiable au microscope électronique : elle est composée de minuscules feuillets ultramicroscopiques. Chaque feuillet est un cristal dont la taille ne dépasse pas quelques microns. Chimiquement les minéraux argileux sont des silicates d'aluminium* plus ou moins hydratés provenant de l'altération de divers autres minéraux. L’argile une roche sédimentaire* détritique.

Une goutte d'eau qui tombe sur l'argile sèche, pénètre instantanément. L'argile sèche happe à la langue : elle est smectique*. De par sa structure particulaire en feuillets microscopiques, elle possède un grand pouvoir absorbant et est avide d'eau. L’eau s'infiltre entre les feuillets. L’argile gonfle et acquiert deux propriétés importantes : elle devient imperméable et plastique. Imprégnée d’eau et malaxée, elle donne un matériau mou, facile à modeler: la « terre » de l’artisan qui la travaille.

Quand elle sèche, l’argile perd son eau et redevient poreuse et friable. Elle se rétracte et se fissure, dessinant les fentes polygonales caractéristiques d'un fond de mare ou d’une flaque exondée au soleil. Pour cette raison, le séchage des pièces en terre doit être lent et progressif si on ne veut pas les voir se fissurer.

La cuisson d'une argile à 1200°C donne une Terre Cuite, brique, tuile, carreau ou poterie. La Terre Cuite a changé de propriétés, ce n'est plus de l'argile. Au contact de l'eau, elle ne redevient pas plastique. La chaleur l’a transformée en un matériau dur. Dans cette transformation chimique, le silicate d'alumine a perdu son eau de composition et ceci de façon irréversible.

Les argiles sont activement exploitées et utilisées pour l'industrie des tuiles, des briques et des carreaux, en céramique, pour les faïences et les porcelaines, pour la fabrication du ciment, dans la confection des isolants, du papier, du caoutchouc, du textile ainsi qu'en pharmacie et en médecine...

Paysages d’argiles

Paysages doux, verts et humides, où seules quelques ondulations viennent distraire l'œil : ainsi se présentent le plus généralement les pays d'argiles, toujours jonchés d'une multitude d'étangs. La roche n’y affleure pratiquement pas. Les prairies grasses et l'élevage y prédominent sur l'agriculture et la forêt. Des systèmes de rigoles soulignés par des haies d'arbustes ou une rangée de peupliers, drainent la plaine. Une saison pluvieuse y multiplie les flaques. Au travers de cette campagne, la rivière coule difficilement et serpente, en de nombreux méandres. Les Flandres, le Pays de Bray, la Sologne, la Bresse ou la Dombes montrent de tels paysages.

Dans les régions plus accidentées où l’argile affleure, l’érosion y sculpte des ravines généralement désignées par le terme anglais de bad-land* : Terres Noires des Alpes de Haute Provence, falaise des Vaches Noires entre Villers-sur-Mer et Houlgate, sur la côte normande…

Origine des argiles

Les feuillets microscopiques qui composent l’argile, proviennent de l'altération d’autres minéraux, de types silicates*, constituants des roches magmatiques ou métamorphiques, tels que les feldspaths*, les micas*, l’olivine*, les pyroxènes* ou les amphiboles*. Ces processus d’altération, principalement dus à l’eau, transforment les minéraux d’origine en particules fines, en forme de feuillets. Le minéral d’origine se transforme chimiquement, perd sa cohérence et devient pulvérulent.

Les principales familles de minéraux argileux entrant dans la composition des argiles sont : la kaolinite*, l’illite*, les smectites*, la glauconite*, la chlorite*, la vermiculite* et les argiles fibreuses, comme l’attapulgite* et la sépiolite*.

Glossaire

Infos Plus